Ian Hughes est passionné de vélo de montagne. Si c’était comestible, il en mangerait. Il tripe aussi sur Bromont. Il a peut-être les coordonnées géographiques de la ville tatouée sur le cœur. Ça ne serait pas surprenant…

Toute la communauté de vélo de montagne du Québec devrait connaître cet ancien entraîneur olympique qui…:

  • Cumule plus de 20 ans de métier dans le vélo de montagne
  • A été le premier entraîneur du Centre national de cyclisme de Bromont
  • A coaché l’équipe du Québec
  • A coaché l’équipe nationale pendant 10 ans, principalement les jeunes de 14 à 23 ans.

Quand il a su que Bromont, montagne d’expériences lançait sa propre École de vélo, il n’a pas hésité à offrir ses services. Il est donc devenu consultant, formateur des moniteurs et moniteur également. Il ne fait pas les choses à moitié et son expertise est la bienvenue.

Depuis trois ans, il note que la popularité du vélo de montagne est en forte hausse. Les familles s’y intéressent. Les « vieux de la vieille » dépoussièrent leur vélo. Et de plus en plus de femmes le contactent pour commencer le vélo sur de bonnes bases.

Mais même les riders les plus aguerris ont encore des choses à apprendre. Lui-même se fait coacher quelques fois par année pour éradiquer des mauvais plis.

« Le virage est définitivement la manœuvre la plus difficile à acquérir et à maîtriser. C’est la situation dans laquelle toutes les habiletés sont requises et c’est souvent les bons virages qui font la différence du pilotage. » - Ian Hughes

Que ce soit pour améliorer le positionnement sur le vélo, arriver à peaufiner ses habiletés, améliorer ses performances en sentiers accidentés, affronter des plus gros dops, Ian peut travailler tout ça – et même plus – avec n’importe qui qui a envie d’aller plus loin. Son objectif : emmener ses élèves à se dépasser. Il rappelle par le fait même que les vidéos YouTube n’offrent malheureusement que des informations incomplètes et ne remplaceront jamais le service d’observation et de rétroaction.

Même si son expertise est sollicitée pour les plus avancés, Ian souligne qu’il est primordial pour les débutants et les intermédiaires d’acquérir dès le début de solides bases afin de pouvoir progresser sécuritairement. Nous avons la chance d’avoir une superbe montagne qui n’a rien à envier aux grands centres de l’Ouest canadien ou des États-Unis. Les débutants comme les riders avancés trouvent leur compte dans nos sentiers particulièrement bien entretenus par notre équipe.

Crédit photo : Golh.tv