Le mont Brome est très exposé à l’érosion naturelle, telle que le vent ou la neige, mais aussi à l’érosion humaine étant donné la circulation de la clientèle qui prend la remontée mécanique 4. Comme nous avons à cœur de protéger notre montagne, la revégétalisation devient essentielle pour apporter des solutions aux préoccupations environnementales.

La problématique

On a constaté que le sommet perdait petit à petit de la surface de végétation à cause de la circulation des piétons et des véhicules tout terrain.

Les solutions

Dans un premier temps, il était primordial de redéfinir des chemins de circulation plus étroits pour limiter la dégradation de la végétation. Ensuite, il a fallu procéder à une nouvelle semence pour regagner les espaces verts qui avaient disparus.

La méthode en 4 étapes

  1. Redéfinir les chemins de circulation et signaler les zones à revégétaliser.
  2. Placer de la terre fertile sur les espaces ciblés.
  3. Recouvrir ensuite de foin car c’est un végétal qui absorbe beaucoup l’eau et donc qui aide à la croissance.
  4. Entretenir les nouveaux contours de la végétalisation grandissante.

Les résultats

Non seulement les nouvelles zones de végétation apportent un aspect plus esthétique au sommet, mais elles permettent une meilleure rétention d’eau et donc un ralentissement de l’érosion grâce à une plus grande densité.